Quels remèdes naturels pour renforcer son système immunitaire ?

18 Oct, 2016 | Naturopathie

L’hiver approche avec son cortège de maux et, dès l’automne, il faut penser à préparer son organisme pour passer cette période sans tousser, sans se moucher, sans avoir la gorge en feu.

Les microbes ont une belle voie d’entrée par le nez quand on respire, et par la bouche quand on mange !

Virus, bactéries, et autres éléments nocifs, demandent au corps d’être réactif pour se protéger, et ses mécanismes de défense, que l’on nomme immunité, doivent être efficaces.

Des techniques simples et naturelles sont à la portée de tous pour soutenir son système immunitaire, et permettre à son corps d’être en pleine forme pendant la saison hivernale.

C’est quoi au juste le système immunitaire ?

Ce n’est pas un organe comme le foie ou les reins mais une multitude de cellules, les globules blancs, et de substances comme l’histamine, les anticorps et bien d’autres encore.

Pour se protéger, le corps a plusieurs cordes à son arc.

  • La peau, les amygdales, les muqueuses respiratoires et digestives sont ses premières barrières.
  • Les substances naturelles antibactériennes comme le lysozyme présent dans la salive, l’acidité de l’estomac, participent activement à cette défense et aident les globules blancs dans leur travail. Ces derniers ont la particularité de pouvoir ingérer l’élément pathogène.

Il existe deux réponses face à l’agresseur :

L’immunité, non spécifique, intègre :

  • la réaction inflammatoire pour détruire le microbe et réparer le tissu lésé;
  • la fièvre pour rendre les virus inactifs, ralentir la croissance des bactéries et accélérer le travail des cellules.

L’immunité, spécifique, met en scène une certaine catégorie de globules blancs.

Ils se spécialisent, au contact de l’élément nuisible. Certains fabriquent des anticorps pour capturer l’agresseur, et d’autres détruisent les cellules infectées.

Le corps garde en mémoire cette agression.

Le but est de pouvoir passer à l’action beaucoup plus rapidement lors d’une prochaine attaque avec ce même élément et déployer une plus grande résistance aux infections.

Pour défendre l’organisme, les globules blancs migrent en permanence entre le sang, la lymphe et les autres tissus.

L’efficacité de ces échanges est étroitement liée à la qualité des liquides dans lesquels ils circulent.

Le rôle de l’intestin dans le système immunitaire

Le système immunitaire est présent partout dans l’organisme. Mais, il a une place de choix dans le système digestif : environ 80 % des globules blancs mémoires sont dans l’intestin.

La muqueuse intestinale est un point d’entrée possible des micro-organismes.

Son rôle est d’absorber les nutriments mais également de défendre l’organisme des agressions provenant de l’extérieur. Elle possède des barrières qui sont :

Il ne faut pas oublier l’importance des bactéries intestinales qui :

  • luttent également contre l’invasion des micro-organismes pathogènes;
  • stimulent l’activité des globules blancs dans la production d’anticorps;
  • sont bénéfiques pour les jonctions serrées.

L’importance de la bonne santé des intestins est un facteur déterminant pour l’immunité.

Les solutions naturelles pour un système immunitaire en bonne santé

Pour une bonne défense, les cellules de l’immunité et les bactéries amies doivent être en pleine forme, bien oxygénées, bien nourries et non stressées par un afflux de toxines ingérables.

La vie moderne les menace : la pollution, le surmenage, l’alimentation toxique, la mauvaise digestion, la perméabilité intestinale, sont autant de facteurs de déséquilibre pour notre immunité.

Trop d’éléments perturbateurs, provenant d’une hygiène de vie mal adaptée, peuvent épuiser ou paralyser ce système.

Si en amont, il n’est pas préservé, il risque de ne plus répondre ou donner des réponses complètement anarchiques, voire se retourner contre son propre organisme (maladie auto-immune).

Les facteurs de risque qui altèrent l’immunité sont nombreux :

  • Une flore intestinale dégradée
  • Une alimentation inadaptée
  • Un sommeil perturbé
  • La sédentarité ou une pratique sportive trop intensive
  • Le stress quotidien
  • La pollution atmosphérique
  • Une oxygénation insuffisante

La clé d’une bonne immunité passe par savoir :

  • Se nourrir
  • Préserver sa flore intestinale
  • Se reposer
  • Respirer
  • Bouger
  • Gérer son stress
  • Être en harmonie avec son mental

Les bonnes habitudes pour renforcer son immunité et favoriser une réponse adaptée, ni trop ni pas assez !

Chouchouter son intestin

  • Nettoyer l’intestin et protéger la flore en douceur avec, par exemple, de la chlorophylle.
  • Favoriser l’apport de produits lacto-fermentés. Prédigérés, ils sont d’une grande richesse en bonnes bactéries et en enzymes. Kéfir, petit lait, lait de jument et d’ânesse sont des alliés pour l’intestin.
  • Prendre soin des jonctions serrées pour ne pas provoquer de porosité intestinale ni d’inflammation. Il est préférable de limiter ou d’exclure, pendant un temps, le gluten, à cause de la gliadine, et le lait de vache, à cause de la caséine. Mal dégradées, ces deux protéines induisent une réponse immunitaire et favorisent l’hyperperméabilité de l’intestin. L’apport en calcium sera assuré par d’autres aliments comme le brocoli, les algues, les amandes, le persil, etc…

Manger vital

Un système immunitaire qui fonctionne bien demande un apport quotidien en oméga 3, en vitamines A, C, E, D, B, en sélénium, zinc, cuivre, magnésium.

Seuls les aliments non dénaturés, ni appauvris dans leur qualité nutritionnelle par la chaleur, l’agriculture intensive, la conservation, le raffinage, le mode de cuisson, peuvent activement les fournir.

Voici quelques conseils

  • Consommer des fruits et légumes, grande source de vitamines, minéraux et fibres. Ils doivent représenter la plus grande partie de notre ration alimentaire quotidienne.
  • Apporter les bonnes graisses en consommant des oléagineux comme les noix, noisettes, amandes, noix de cajou et diverses huiles végétales, première pression à froid extra vierge, certifiées biologiques olive, colza, noix, lin, mais aussi des maquereaux, sardines, anchois.
  • Privilégier mais, sans excès, pour l’apport de protéines, les viandes blanches, petits poissons, coquillages, œufs de caille, céréales complètes ou semi-complètes, moins irritantes pour l’intestin, combinés avec les légumineuses.
  • Faire la chasse au sucre raffiné. Il nourrit les mauvaises bactéries, affecte le système immunitaire, appauvrit notre organisme en magnésium, calcium et chrome. Le remplacer par le sucre complet rapadura ou  le sucre de coco.
  • Fuir tous les plats, et aliments qui ont subi un traitement industriel (plats cuisinés, confiseries, gâteaux, sodas, etc…), remplis de composants chimiques, perturbant les nombreux systèmes de l’organisme.
  • Eviter les aliments qui bloquent la digestion et stressent le corps comme le café, alcool, chocolat.
  • Changer les habitudes de cuisson et adopter la cuisson à la vapeur douce pour garder les propriétés nutritionnelles des aliments et éviter les molécules de Maillard très toxiques.
  • Commencer votre repas par des aliments crus ou peu cuits, selon la sensibilité de chacun (crudités, graines germés, jus de légumes réalisés à l’extracteur), sources d’enzymes digestives. L’organisme les utilisera d’abord avant d’en produire lui-même. Ce qui permettra de le mettre un peu au repos.
  • Prendre les fruits en dehors des repas pour éviter la fermentation, source de toxines.
  • Boire de l’eau peu minéralisée pour bien hydrater nos cellules.
  • Manger en conscience, lentement, mastiquer. La digestion commence dans la bouche !

Agir sur le stress

Trop de stress provoque la production excessive de cortisol qui affaiblit nos capacités immunitaires.

Savoir le gérer au quotidien est essentiel pour la santé.

Se détendre pour bien digérer et assimiler

Avant de prendre son repas, il est important d’être détendu pour le bon déroulement de la digestion et la sécrétion des sucs digestifs.

En cas de stress, les sucs enzymatiques sont diminués, le bol alimentaire bloqué, la fermentation et la putréfaction s’activent, source d’inflammation intestinale et de déséquilibre de la flore intestinale.

Voici, un exercice rapide, faisable partout, discrètement, avant de prendre son repas (ou dès que le stress vous submerge)

  • Prendre juste un instant pour fermer les yeux, se recentrer sur soi, et faire plusieurs respirations profondes en pensant à un événement agréable.

Se relaxer

Une activité de loisir pratiquée avec plaisir favorise un état de bien-être et de relaxation. A chacun de trouver le domaine qui le fait vibrer. Par contre, la modération doit être toujours de mise pour ne pas tomber dans un phénomène que l’on veut fuir : le stress.

Les massages bien-être contribuent efficacement à cet état de relaxation si important pour notre immunité.

Faire de l’exercice physique mais pas trop

La marche rapide, à la portée de beaucoup d’entre nous, de 30 minutes à 1 heure, se révèle être très bénéfique. La pratiquer dans la nature, c’est encore mieux pour se revitaliser !

Toute autre activité physique, bien adaptée aux conditions physiques, propres à chacun, sans faire d’excès, permettra à l’organisme de mieux fonctionner.

  • Les toxines passent plus rapidement dans les filtres comme le foie.
  • L’élimination est activée par la transpiration.
  • Les cellules sont mieux nourries et oxygénées.
  • Les déchets produits par leur propre travail sont évacués plus rapidement.

Le massage bien-être détox avec l’enveloppement aux huiles essentielles est une aide précieuse pour les personnes qui ne pratiquent pas ou très peu d’activités physiques. Ces deux actions réalisées simultanément favorisent la mise en mouvement des toxines et leur élimination.

Le sport intensif n’est pas souhaitable. Il génère du stress qui épuise le corps. La production de globules blancs s’en trouve affectée.

Savoir se reposer

Le sommeil aide le système immunitaire à fonctionner et à se régénérer.

Une nuit de sommeil sans dormir et nos globules blancs sont moins actifs.

Pour trouver un bon sommeil, fuir le stress chronique, source d’augmentation du cortisol, hormone de l’éveil, il faut se relaxer dans la journée :

  • faire des pauses;
  • faire des micro-siestes;
  • être, le plus possible, à la lumière du jour pour augmenter la sécrétion de mélatonine, hormone du sommeil.

Les bons réflexes pour nourrir son système immunitaire

Les super-aliments

Les produits de la ruche renforcent l’organisme et l’aide à lutter contre les agresseurs.

  • Le pollen frais apporte beaucoup de minéraux, d’enzymes, d’acides aminés, dont les 8 essentiels à la vie, non fabriqués par l’organisme ou très peu, les vitamines du groupes B, mais aussi les vitamines indispensables au bon fonctionnement du système immunitaire que sont les vitamines A, C, D, E.
  • La gelée royale, très riche en nutriments, dont l’efficacité est accrue fraîche, améliore la résistance de l’organisme aux virus, bactéries et autres infections.
  • La propolis, en cas d’infection, a des vertus antiseptiques, bactéricides, antivirales et anti-infectieuses. Elle soulagera les maux hivernaux.

Quelques aliments à consommer pour votre immunité

Pour leur richesse en vitamine C

  • Orange, citron, chou vert, épinard, oseille, persil, céleri, cassis, kiwi, pomme de terre.

En vitamine D

  • Poissons, coquillages, crustacés, jaune d’œuf, huile de foie de morue

En cuivre

  • Algues, amandes, noix, champignons, avocat, riz complet, fruits secs.

En zinc

  • Le jaune d’œuf, céréales complètes, levure de bière, brocoli, champignons.

En sélénium et vitamine E

  • La noix du Brésil est l’aliment royal.

Les plantes sont les alliés de notre immunité

  • L’Echinacée stimule le système immunitaire. Elle est efficace en prévention mais aussi pendant l’infection.
  • Le Ginseng, plante qui permet au corps de s’adapter à toutes situations, restaure, renforce et soutient l’organisme. Il ne faut pas l’associer avec d’autres excitants comme le café ou le thé et faire attention en cas d’hypertension et de troubles cardiaques.
  • La Cannelle de Ceylan, écorce ou feuilles, infusion ou tisane, pas plus de 3 par jour, est une plante très puissante pour renforcer l’immunité. Elle agit très largement sur les virus, bactéries, champignons et autres parasites.
  • Les huiles essentielles comme la Ravintsara, l’Eucalyptus radié, l’Arbre à Thé, aident efficacement l’organisme dans son combat contre les éléments pathogènes. Leur utilisation n’est pas sans risque et l’avis d’un professionnel est fortement conseillé.

Vite le moment est venu, passez à l’action !

Pour que tous ces conseils soient efficaces, il faut les adapter à votre organisme.

Le bilan de vitalité, réalisé lors de la consultation de naturopathie, permettra d’évaluer votre état général et d’établir un programme personnalisé pour optimiser votre système immunitaire et passer un bon hiver.

Nathygev, votre Naturopathe à proximité de Lyon vous propose : des consultations, des massages bien-être, des drainages naturos et des enveloppements aux huiles essentielles. N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements au :
06 14 56 23 97

Share This